• Gestion des cookies
Menu
Le site officiel des notaires de France

Prêt viager hypothécaire : un autre moyen d'emprunter

19.01.2017

Le prêt viager hypothécaire est une nouvelle forme de crédit.

  • Quel est le principe du prêt viager hypothécaire ?

    • Le prêt viager hypothécaire permet à une personne propriétaire d'un bien immobilier d'emprunter une somme d'argent à sa banque sans avoir à rembourser ni le capital, ni les intérêts de son vivant. La charge du remboursement reviendra à ses héritiers, lesquels ne peuvent devoir à la banque une somme supérieure à la valeur du bien hypo­théqué.

    • Les fonds prêtés par la banque (calculés selon la valeur du bien immobilier, l’espérance de vie de l’emprunteur et le taux d’emprunt) peuvent être mis à la disposition de l'emprunteur soit en une seule fois, soit au moyen de versements périodiques (tous les mois ou tous les trimestres par exemple).

    • Le capital et l­es intérêts ne sont payables qu'à la fin de l'opération qui sera souvent le décès de l'emprunteur.

    • Ce système de prêt viager hypothécaire peut être très utile, par exemple, pour une personne aux revenus insuffisants, mais qui est propriétaire d'un logement. Bien entendu ce contrat, compte tenu de ses conséquences sur votre héritage (qui peut être totalement absorbé s'il ne comprend que le logement hypothéqué) doit être bien étudié, surtout si vous avez des enfants.

A savoir

L'expertise d'UNOFI en appui du notaire

Le conseil patrimonial mis en oeuvre par le notaire avec le concours de l’Union notariale financière s’inscrit dans une démarche globale qui respecte en tout point la charte du notaire conseil patrimonial. Elle permet donc d’appréhender la situation tant personnelle que professionnelle des clients, d’évaluer leurs besoins et de répondre à leurs objectifs. Plus d'infos sur www.unofi.fr .

Voir aussi

19.01.2017

Magazine Conseils des notaires - Dossier Patrimoine

23.01.2017

Financer un achat immobilier avec un prêt à taux zéro

06.02.2017

La Lettre Conseils des notaires : Impôts 2017

14.02.2017

Peut-on faire une donation à ses enfants mineurs ?