Mariage, Pacs, concubinage : comparez !

Comparatif : Mariage, Pacs, Concubinage
Fermer X
Aujourd'hui, les couples ont le choix entre le mariage, le concubinage et le Pacs. Chaque statut ­possède ses caractéristiques, à étudier attentivement avant de se lancer dans la vie à deux.­
­ ­­  Mariage  Pacs  Concubinage
Conditions Avoir au moins 18 ans, sauf dérogation.
Ne pas être marié, être sans lien de proche parenté. 
 Être majeur
Formalités  Célébration en mairie après avoir rempli plusieurs formalités
(publication des bans...)
 Une convention de Pacs est enregistrée chez un notaire ou au tribunal d'instance.  Aucune démarche particulière.
(un certificat de concubinage peut être délivré en mairie)
Impôt
sur le revenu
 Imposition par foyer fiscal   Imposition séparée
Régime matrimonial

 Choix : communauté réduite aux acquêts (régime par défaut),
OU séparation
OU participation aux acquêts.

Choix : séparation de biens (régime par défaut),
OU indivision.
Aucune règle
Donation  Abattement de 80 724 €.
Au-delà, taxation par tranches, de 5 % à 45 %. 

Considéré comme donation entre personnes non parentes.
Régime classique des donations.
60% d'imposition sans abattement.

Succession Le conjoint survivant a le statut d'héritier légal, même en l'absence de testament.
Exonération des droits de succession.
Le partenaire n'est pas héritier. Il doit être mentionné dans un testament pour hériter.
Peut avoir un droit temporaire au logement.
Exonération des droits de succession.
Le survivant est un tiers. Il peut hériter par testament.
Abattement de 1 594 €. Taxation à 60 % au-delà.
­­­­­­­­
Approfondir sa réflexion
Télécharger
­ Descriptif Image
Choisir la communauté universelle
­ Descriptif Image
L'intérêt du contrat de mariage dans un contexte international
Liens utiles