lorem

Hausse de la proportion des acquéreurs de 60 ans et plus depuis 10 ans

La répartition des acquéreurs de logements anciens en province selon leur âge a évolué au cours de ces dix dernières années, touchant principalement les moins de 40 ans et les 60 ans et plus.

La proportion des acquéreurs de 60 ans et plus a augmenté régulièrement entre 2007 et 2012, passant de 13 % à 17,8 % tous logements anciens confondus. Entre 2013 et 2015, leur part a diminué légèrement et oscillé entre 16 % et 17 %. En 2016 et 2017, leur part a retrouvé le point haut atteint en 2012 à 17,8 %.

Dans le détail, cette hausse a été plus prononcée sur le marché des appartements anciens où les 60 ans et plus ont représenté jusqu’à 22,5 % des acquéreurs en 2012 contre 15,4 % en 2007. En 2017, leur part a été de 21,6 %. Sur le marché des maisons anciennes, les 60 ans et plus ont représenté 15,8 % des acquéreurs en 2017 contre 11,4 % en 2007.

Cette hausse des acquéreurs de 60 ans et plus est à relier au vieillissement de la population. Avec l’allongement de la durée de vie et l’avancée en âge des générations du baby-boom, le vieillissement de la population française se poursuit. Les habitants âgés d’au moins 60 ans en province représentent ainsi 26,9 % de la population en 2017, soit une progression de 4,3 points en dix ans.

A contrario, la proportion des acquéreurs de moins de 40 ans est moins importante en 2017 qu’en 2007 : - 1,5 point pour les moins de 30 ans et - 2,8 points pour les 30 à 39 ans.

Après avoir progressé jusqu’en 2009 (19,2 %), la part des moins de 30 ans a diminué de 2010 à 2012 pour atteindre 16,1 %. Après une hausse en 2013 (17,6 %), leur part oscille entre 16 % et 17 % depuis 2014. Cette baisse a davantage touché le marché des appartements anciens (22,9 % en 2007, 17,8 % en 2012). Dans l’individuel, les moins de 30 ans représentent 15,2 % des acquéreurs, aussi bien en 2017 qu’en 2007.

La part des acquéreurs de 30 à 39 ans a principalement baissé dans les années 2011 et 2012. Depuis 2013, leur part varie entre 27 % et 28 %. À l’instar des moins de 30 ans, elle a davantage baissé dans le collectif que dans l’individuel, respectivement - 3,7 points et - 2,8 points entre 2007 et 2017. En 2017, les 30 à 39 ans ont acheté 22,5 % des appartements anciens et 30,5 % des maisons anciennes.


Répartition, par tranche d’âge, des acquéreurs de logements anciens en province

(Cliquer sur l'image pour l'agrandir)