Divorce par consentement mutuel et rôle de l'avocat

A 62 ans, je divorce pour la deuxième fois. Avec mon mari, on est d’accord sur tout. Nous n’avons pas d’enfants. Pourtant notre notaire exige que l’on prenne chacun un avocat pour notre divorce. Cela rajoute 3500 € de frais.

Lors de mon premier divorce, il n’y avait qu’un avocat, c’était beaucoup moins cher. On est d’accord sur tout. A-t-on vraiment besoin d’avocats ?