lorem
Trouver un notaire
Annuaires

Marché immobilier : indices et cartes des prix au m²


Indices NOTAIRES-INSEE

Variation des indices de prix au 4ème trimestre 2018

Au quatrième trimestre 2018, les prix des logements anciens en France (hors Mayotte) continuent d’augmenter : +0,7 % par rapport au troisième trimestre 2018 (données provisoires corrigées des variations saisonnières), après +1,0 %.

Sur un an, la hausse des prix s’accentue légèrement : +3,2 %, après 2,9 %. Comme observé depuis fin 2016 et même si l’écart se resserre, la hausse reste plus importante pour les appartements (+3,4 % en un an) que pour les maisons (+3,1 %).

Depuis le deuxième trimestre 2017, l’évolution annuelle des prix des logements anciens en France oscille autour de 3 %.

Afficher le tableau des indices Notaires INSEE


Prix au m² médian des appartements anciens au 4ème trimestre 2018

Au niveau des plus grandes villes de province en appartements anciens, même si la majorité des villes connaissent des hausses de prix, Grenoble et Saint-Etienne, comme le trimestre précédent, affichent des baisses de prix. Nancy, Orléans et Reims les rejoignent, avec des baisses entre 2 % et 7 % sur un an.

À Rennes et Lyon, les prix continuent de progresser significativement (respectivement 6 % et 8 %). Les prix se stabilisent à Marseille.

Afficher la carte des prix au m² médian des appartements anciens au 4ème trimestre 2018


Prix de vente médian des maisons anciennes au 4ème trimestre 2018

Dans les principales agglomérations de province en maisons anciennes, la tendance est mitigée. Les agglomérations de Lille, Bordeaux, Marseille, Lyon, Nantes, Toulouse et Nice voient leur prix augmenter de 4 % à 9 %.

A contrario, dans celles de Douai-Lens, Béthune, Valenciennes et Rouen, les prix baissent de 2 % à 6 %.

Afficher la carte des prix de vente médian des maisons anciennes au 4ème trimestre 2018


Le crédit (Données Banque de France - Janvier 2019)

Taux de croissance annuel des crédits aux particuliers - Janvier 2019

Le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers se maintient à un niveau élevé en janvier 2019 (+5,9 %, après 6,0 % en décembre 2018), toujours porté par les prêts à l’habitat (+5,8 %, inchangé par rapport à décembre 2018).

Le taux d’intérêt moyen des nouveaux crédits à l’habitat (à long terme et à taux fixe) se stabilise en janvier 2019 (1,50 %, après 1,49 % en décembre 2018), après 12 mois de baisse quasi ininterrompue. En décembre 2018, les établissements bancaires font état d’une légère hausse de la demande des crédits à l’habitat.


Consulter la note de conjoncture en PDF interactif

Vos questions fréquentes