lorem

Marché immobilier : indices et cartes des prix au m²


Variation des indices de prix au 2ème trimestre 2020

En France métropolitaine

L’évolution des prix constatée au 2e trimestre 2020 en France métropolitaine se poursuivrait jusqu’en octobre 2020, à un rythme plus soutenu sur le marché des appartements à +2,1 % (contre +1,8 % au 2ème trimestre 2020) et encore plus sur celui des maisons à +2,6 % (contre +1,4 % au 2ème trimestre 2020).

Evolution des indicateur avancés basés sur les avants-contrats - projection à fin octobre 2020

En Île-de-France

Les indicateurs avancés sur les avant-contrats des Notaires du Grand Paris, majoritairement signés après le confinement (de mai à juillet 2020), anticipent une poursuite globale, voire une accentuation des tendances haussières d’ici octobre, avec des évolutions assez nouvelles par segment de marché et par secteur géographique. Une hausse annuelle de 6,6 % est attendue à Paris, ce qui fixerait le prix au m² à 10 860 €. Mais, l’augmentation des prix s’accentuerait pour les appartements comme les maisons en Petite Couronne et pourrait avoisiner 9 %. Enfin, la Grande Couronne connaîtrait désormais des hausses proches voire supérieures à celles de la Capitale (+6,1 % pour les appartements et surtout +7,6 % pour les maisons).

En province

Les projections issues des avant-contrats anticipent une poursuite de la hausse des prix, voire une accélération du rythme haussier en maisons. À fin octobre 2020, les évolutions trimestrielles seraient de l’ordre de +1,5 % en appartements et de +2,5 % en maisons.

Le secteur de l’habitation devrait rester préservé du fait d’un marché d’utilisateurs. Pour prendre l’exemple de Paris, si le nombre de demandes pour une offre a certes baissé, passant de dix acquéreurs pour un vendeur à cinq pour un, il demeure un marché de pénurie. La psychologie des vendeurs a évolué, ces derniers ayant moins de prétentions et se montrant moins exigeants. L’immobilier reste plus que jamais une valeur refuge. Nous le constatons une fois de plus en cette période incertaine. Il reste extrêmement résilient

Afficher en grand format :


Prix au m² médian des appartements anciens au 2ème trimestre 2020


Prix de vente médian des maisons anciennes au 2ème trimestre 2020


Le crédit immobilier - Données Banque de France

Le crédit à l’habitat progresse de 5,3 % en rythme annuel

L’encours du crédit à l’habitat aux particuliers augmente de 4,7 milliards d’euros, une hausse comparable à la moyenne des variations mensuelles depuis trois ans (4,8 milliards). Cette augmentation étant proche de celle observée en août 2019 (+ 4,9 milliards), la croissance annuelle de l’encours est quasi stable en août 2020 à +5,3 % (après +5,4 % en juillet).

Part de renégociations dans les crédits nouveaux à l’habitat (en %)

La production mensuelle de crédits à l’habitat hors renégociations (et rachats externes) s’établit à 16,4 milliards d’euros en août 2020, en hausse par rapport à juillet (14,1 milliards). Les renégociations poursuivent leur baisse et leur part dans les crédits nouveaux atteint 15,2 % (après 20,5 % en juillet).

La croissance annuelle du crédit à la consommation augmente (+1,1 % en août, après +0,7 % en juillet).

Au total, le taux de croissance annuel des crédits aux particuliers est quasi inchangé en août (+4,7 %, après +4,8 % en juillet).

Le taux d’intérêt des crédits nouveaux à l’habitat (y compris renégociations) augmente de 2 points de base en août à 1,31 %, et celui hors renégociations de 3 points de base à 1,30%.

Taux des crédits nouveaux à l’habitat toutes durées

Consulter la note de conjoncture en PDF interactif

Vos questions fréquentes